Isolation

Isolation écologique : 3 matériaux pour une maison plus saine

Nos solutions d’isolation

3 matériaux pour une maison plus saine

Lors de la réhabilitation d’une habitation ou au moment de bâtir, il est important de connaître les dangers propres aux matériaux ordinairement utilisés : fibres allergènes des laines de verre et de roche, émanation de gaz toxiques du polystyrène sous l’action de la chaleur…

Les matériaux d’isolation écologiques (laine de coton, liège, laine de bois,  chanvre, ouate de cellulose, lin…) sont principalement issus de végétaux, mais aussi du recyclage.

De plus, leur production n’entraîne pas de pollution pour l’environnement car ils sont élaborés selon des procédés nécessitant de faibles dépenses d’énergie. En outre, ils reçoivent des ajouts minéraux non toxiques. Ce sont des silicates destinés à les protéger des insectes, champignons, rongeurs et risques du feu. Enfin, la fabrication de la ouate de cellulose ou de la laine de coton consomme 30 fois moins d’énergie que celle du polystyrène !

La ouate de cellulose

Un matériau recyclé au très bon rapport qualité-prix!

Matériau issu du recyclage de papier (chutes de papeteries, journaux invendus) qui présente de très grandes qualités d’isolation thermique et acoustique. Sa fabrication consiste dans le déchiquetage, défibrage ou broyage de la ouate transformée en flocons de cellulose. Les flocons sont ensuite traités au sel de bore (en faible quantité pour ne pas être nocifs) pour les rendre insensibles aux rongeurs, empêcher le développement de moisissures et permettre d’augmenter la résistance au feu.

La laine de chanvre

Un isolant végétal hautement écologique!

Bénéficiant de toutes les ressources en France pour sa production, la laine de chanvre peut donc être un matériau 100% français. Sa culture ne nécessite pas de pesticides ni d’insecticides, ce qui en fait un matériau très écologique. De plus, durant sa croissance, la plante assainit l’air et assimile le CO2. Après sa moisson, le chanvre laisse un sol propre, non pollué et riche en minéraux.

Ce matériau offre d’excellentes performances, son coefficient de ​ conductivité thermique équivaut aux laines minérales, et permet aux murs de respirer, entraînant une régulation automatique de l’humidité sans déperdition de chaleur. Ne contenant pas d’albumine, la laine de chanvre n’est pas sensible aux insectes. Elle est également imputrescible et présente une bonne durabilité. Il est aussi possible d’utiliser le chanvre en briques pour l’isolation des murs intérieurs contre des cloisons maçonnées, ou en façades extérieures.

La laine de coton

Ce matériau naturel et biosourcé peut atteindre d’excellentes performances thermiques!

La laine de coton est essentiellement composée de coton industriel (provenant de chutes de confection de vêtements neufs ou d’anciens habits) recyclé, lavé, hygiénisé puis effiloché, ce qui constitue ensuite 80% de fibres de coton.

Très performant en terme d’isolation acoustique et thermique, l’isolation en laine de coton permet également de réguler naturellement l’hygrométrie de votre habitation car c’est un matériau perméable. La laine de coton a également l’avantage d’être relativement légère, ce qui la rend parfaitement adaptée à l’isolation des combles perdus. Elle est aussi très souple ce qui lui permet de s’infiltrer dans tous les interstices, et de subir très faiblement les effets de la gravité ou le tassement.

En effet, les fibres ne cassent pas comme dans les laines ​ minérales, ce qui lui permet de disposer d’une durée de vie exceptionnelle, puisqu’elle peut vous isoler parfaitement pendant une quarantaine d’années. Enfin, la laine de coton possède de grandes qualités en matière de déphasage thermique. Par exemple en été, avec une épaisseur suffisante, la chaleur ne parvient à traverser la laine de coton qu’au bout de 10 à 12 heures environ, un temps cinq fois plus élevé que celui de la laine de verre.

Qu’est-ce que la certification RGE ?

Le label RGE (« Reconnu Garant de l’Environnement ») est un signe de qualité délivré à une entreprise qui remplit certains critères lors de la réalisation de travaux d’économie d’énergie dans les logements (isolation des murs ou de la toiture, installation d’un équipement utilisant une énergie renouvelable, etc)

Des possibilités selon étude d’aide à la rénovation

Nos différents labels